Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2018 5 19 /01 /janvier /2018 18:18

   Les lavoirs à charbon sont apparu au milieu du XIXème siècle afin d'apporter une amélioration à la qualité des produits d'extraction et aux conditions de travail du personnel... 

Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...

  Les lavoirs réalisaient la préparation mécanique du charbon, c'est-à-dire la transformation du charbon extrait, ou charbon brut, en produits commercialisables répondant aux exigences des clients ou utilisables dans les centrales et chaufferies des houillères... 

Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...

     Au sortir de la mine de fond ou en plein air, le charbon subit un triage, un calibrage et un lavage. Le charbon est mélangé à des pierres. Le charbon et les pierres n'ayant pas la même densité, on les plonge dans un liquide de densité intermédiaire. Les pierres tombent au fond et le charbon flotte, le charbon est ensuite rincé pour être débarrassé du liquide du bain...

Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...
Photographies (Urbex) : une ancienne Laverie de Charbon (ou "Lavoir à Charbon")...

Source des informations :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lavoir_à_charbon

 

 

(FIN)

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2017 5 08 /12 /décembre /2017 12:14

 

    Fin 1978/début 1979, dans une ferme de l’Aveyron, j’ai participé au « rituel » annuel de l’abattage du cochon qui avait été engraissé toute l’année à cette fin...

 

Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...
Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...
Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...

   C’était vraiment éprouvant de conduire cette pauvre bête au supplice pour être égorgée, ébouillantée, rasée, éventrée et découpée, même si l’ambiance générale était assez extraordinaire, dès l’aube d’une froide journée enneigée autour du nouvel an...

Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...
Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...
Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...

   J’avais heureusement pu prendre un peu de recul au prétexte de prendre quelques photos, sans toutefois pouvoir couvrir l’intégralité de l’évènement, car je devais aussi donner un coup de main...

Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...
Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...
Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...
Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...
Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...

   "L’expression « tue-cochon » est plutôt utilisée dans les landes de Gascogne, mais les méthodes utilisées sont sensiblement les mêmes dans toutes les régions
 

   C'est une activité artisanale traditionnelle, qui disparaît peu à peu et qui n’est autorisée qu’à la condition que l’élevage de l’animal ait été fait à la ferme et que la consommation reste dans le domaine familial. L’abattage se fait « à la main », et permet de nourrir une famille en viande et charcuterie pendant une année, mais c’est aussi un moment social convivial de fête et de célébration.
 

    Pour tuer le cochon, il faut obligatoirement faire appel à un professionnel, le « saigneur ». Entraîné par deux ou trois solides adultes, l'animal qui peut être très imposant et se débattre vigoureusement, est rapidement ligoté et prestement égorgé par le saigneur. Le sang est soigneusement récupéré dans une bassine pour faire le boudin et les «sanquettes».
 

   Il faut ensuite beaucoup d'eau pour l'ébouillanter, et pour cela on a recours au «fournet» pour faire chauffer l'eau. On enlève les soies et on nettoie soigneusement la peau du cochon. On pend ensuite la carcasse par les pattes arrière. Le saigneur l'ouvre et recueille les viscères qui seront soigneusement nettoyées afin de confectionner le boudin, la saucisse et les saucissons. Enfin l’animal est découpé et la quasi-totalité de la viande est utilisée pour faire des conserves et des charcuteries, durant toute la journée. Le lendemain, les jambons, la ventrèche et le lard sont déposés au saloir."
 

Photographie : Le "tue-cochon" en Aveyron...

   J’ai retrouvé récemment dans mes archives cette série de tirages de mes prises de vue, réalisées avec mon boîtier argentique MINOLTA SRT 101b, monté d’un objectif Minolta MD ROKKOR f1.7/16 - 50 mm, et chargé d’un film noir & blanc ILFORD 400 ASA.

   J'ai fait moi-même les tirages dans mon laboratoire installé dans ma salle de bain, sur un papier Agfa extra-mat...

 

.../...

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 23:20
Photographies : l'Eglise de Raynaude et son chemin de Croix (Ariège)...

"L'Empire des Anges"

 de Bernard Werber

(Extrait)

 

La splendide Mlle Van Lysebeth, la toute nouvelle professeur de français de Jacques (14 ans), le  narrateur, demande à ses élèves, pour les mieux connaître, d’écrire une nouvelle de leur choix. Jacques, qui aime écrire, est ravi…

 

« C'est la première fois qu'un professeur nous laisse la bride sur le cou. Cette liberté nouvelle me convient parfaitement. Je me lance dans une histoire que j'appelle : «Le Sous-Pape». J'imagine qu'au prochain conclave, un ordinateur prendra place parmi les papabili. Il n'est pas de meilleur choix qu'un ordinateur pour représenter le christianisme. Plus de compromissions possibles avec les milieux économiques ou politiques. Plus d'ambitions personnelles exacerbées..."

Photographies : l'Eglise de Raynaude et son chemin de Croix (Ariège)...

"Les cardinaux engrangent donc tous les grands principes du christianisme dans un programme informatique et le déposent ensuite dans un robot humanoïde qu'ils baptisent « Pie 3,14 ». Ils ne voient que des avantages à son élection. Seul Pie 3,14 peut être nommé à vie sans crainte qu'il tombe un jour dans la sénilité. Si un déséquilibré lui tire dessus, on pourra toujours rétablir son programme."...

Photographies : l'Eglise de Raynaude et son chemin de Croix (Ariège)...

"En plus Pie 3,14 n'est pas confiné dans une période donnée de l'histoire de l'humanité, il peut être informé au fur et à mesure de l'évolution de la société et en tenir compte. Le robot se « réforme » lui-même en permanence pour s'ajuster aux mœurs nouvelles. Et ainsi, grâce à la technologie de pointe, le christianisme devient la religion la plus en phase avec ses adeptes."...

Photographies : l'Eglise de Raynaude et son chemin de Croix (Ariège)...

"Pie 3,14 est évidemment équipé d'un logiciel d'intelligence artificielle qui lui permet de développer sa propre logique à partir de la pensée de Jésus bien comprise et associée à ses propres observations et déductions du monde terrestre."...

Photographies : l'Eglise de Raynaude et son chemin de Croix (Ariège)...

À la fin de ma nouvelle. Pie 3,14, le pape informatique, commence à percevoir ce qu'est réellement Dieu, ce qui est à mes yeux la véritable mission d'un pape. Le problème, c'est qu'il constate que Dieu aussi est faillible et qu'il serait bien mieux de le remplacer à son tour par un ordinateur... C'est la chute de ma rédaction. »

 

« L’Empire des Anges » Bernard Werber (Le livre de Poche)

 

.../...

Partager cet article

Repost0
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 22:47

Ces photos ont été réalisées le 21/07/2015,

dans une usine abandonnée de la "route des usines",

à Mazamet, avec un appareil photo Canon Eos 5d Mark II.

 

Cette publication est la section (2/2), suite de la section (1/2) "Les machineries", dans laquelle se trouvait une courte information sur l'histoire de ces usines de délainage de Mazamet et que vous pouvez retrouver ici :

http://alsemo.over-blog.com/2016/08/photographies-urbex-une-usine-de-delainage-a-mazamet-1.html

 

 

"Les coquilles vides... Ou presque..."

Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (2/2)

 

FIN

Partager cet article

Repost0
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 23:13

 

Ces photos ont été réalisées le 21/07/2015,

dans une usine abandonnée de la "route des usines",

à Mazamet, avec un appareil photo Canon Eos 5d Mark II.

 

En fin de cette section (1/2), vous trouverez une courte information sur l'histoire des usines de délainage de Mazamet qui, si elle ont apporté richesse et développement à la région, n'en constituent pas moins un patrimoine industriel laissé à l'abandon et un témoignage de ce qu'a pu être la condition ouvrière de la fin du XIXème siècle et durant une bonne partie du XXème siècle...

 

"Les machineries"

Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)
Photographies (Urbex) : "Une usine de délainage à Mazamet... (1/2)

Information résumée sur l'histoire

des usines de délainage de mazamet :

 

La ville de Mazamet, dans le Tarn, a été durant une centaine d'année, de 1870 à 1970, la capitale mondiale du délainage. Une rivière est, pour une grande part, à l'origine de ce triomphe industriel : l'Arnette, dont l'eau exceptionnellement douce, vierge de tout calcaire était toute désignée pour délainer les peaux de moutons.

Usines le long de la vallée de l'Arnette.

Usines le long de la vallée de l'Arnette.

En effet, le procédé du "délainage à l’échauffe", procédé entièrement biologique utilisant la fermentation mis au point après 1850, permettait de séparer la laine du cuir sans endommager l'une ou l'autre de ces matières mais nécessitait une eau d'une grande douceur, car une eau calcaire provoquait immanquablement un dépôt autour du poil au niveau du pore, empêchant ainsi sa libération.

Le délainage des peaux de mouton, un travail pénible qui nécessitait beaucoup de main d'oeuvre.

Le délainage des peaux de mouton, un travail pénible qui nécessitait beaucoup de main d'oeuvre.

Ainsi, dès 1870, les industriels mazamétains installèrent des comptoirs d’achat de peaux lainées dans les principaux pays producteurs (Argentine, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Maghreb), et les usines de délainage se multiplièrent le long du cours de l'Arnette, une cinquantaine à la grande époque, épousant les tours et détours de la rivière, le long de ce que l'on a fini par appeler, "la route des usines".

La route des usines à Mazamet (source Google Map).

La route des usines à Mazamet (source Google Map).

Mazamet était alors capable de fournir en très peu de temps tous les types de laines de moutons originaires de l'hémisphère sud aux grands centres de production textile en France, mais également aux principaux pays acheteurs de laine (c'est à dire, toute l’Europe, les États-Unis, la Russie). En même temps, ces usines produisaient donc aussi des peaux délainées, le "cuirot", à destination des mégisseries qui s'étaient installées simultanément le long d'une autre rivière traversant Mazamet, le Thoré, dont les eaux, calcaires au possible, convenaient parfaitement aux mégissiers. La richesse de cette activité industrielle a longuement rayonné sur toute la région, à l'image du développement des usines de mégisserie à Graulhet, dans le Tarn. Mais vers 1970, cette formidable épopée toucha à sa fin, en raison de la concurrence des pays asiatiques et la généralisation les fibres synthétiques dans les productions textiles.

Sources :

http://www.ville-mazamet.com

https://fr.wikipedia.org

 

 

Suite vers la section(2/2) : "Les coquilles vides... Ou presque..."

http://alsemo.over-blog.com/2016/08/photographies-urbex-une-usine-de-delainage-a-mazamet-2-2.html

 

.../...

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 00:23

...

"Où sont nos lyres d' or d' hyacinthe fleuries,

Et l' hymne aux dieux heureux et les vierges en choeur,

Éleusis et Délos, les jeunes théories,

Et les poëmes saints qui jaillissaient du coeur ?"

...

 

Photographies : "Jour de colère..."
Photographies : "Jour de colère..."

...

"Où sont les dieux promis, les formes idéales,

Les grands cultes de pourpre et de gloire vêtus,

Et dans les cieux ouvrant ses ailes triomphales

La blanche ascension des sereines vertus ?"

...

Photographies : "Jour de colère..."
Photographies : "Jour de colère..."

...

"Les muses, à pas lents, mendiantes divines,

S' en vont par les cités en proie au rire amer.

Ah ! C' est assez saigner sous le bandeau d' épines,

Et pousser un sanglot sans fin comme la mer."

...

Photographies : "Jour de colère..."

Photos : @lsemo (Anglet - 2014)

 

Poésie : Extraits de "Dies Irae" ("Jour de colère"),

de Leconte de Lisle  ("Poèmes Antiques")

 

.../...

 

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 21:27

 

"A la dérive,
 A contre courant,
 Et pour plonger,
 Au plus profond,
 Se laisser flotter
 Entre deux eaux
 Une espérance
 Inespérée
 D’une rive
 A l’autre
 D'une rive
 A l'autre..."

Photographies : "Voyage au bout de la digue...(3)"

"Chargé d'oxygène

Se jeter des ponts

Ne plus respirer

Se laisser couler

Et comme un pois-

Son dans l'eau

Se faire amener

Se laisser porter

D'une rive

A l'autre

D'une rive

A l'autre..."

Photographies : "Voyage au bout de la digue...(3)"

"Se laisser flotter

D'une rive

A l'autre

D'une rive

A l'autre..."

Photographies : "Voyage au bout de la digue...(3)"

"A la dérive,

A contre courant,

Et pour la douceur

Se laisser bercer

Et pourquoi pas

Ne pas sombrer

Et dans la gorge

L'écume

Pour toujours

D'une rive

A l'autre

D'une rive

A l'autre."

Photographies : "Voyage au bout de la digue...(3)"
Photographies : "Voyage au bout de la digue...(3)"

Photos : @lsemo - Anglet, août 2014

 

"D'une rive à l'autre"

Jacno & Romane Bohringer

(Album "Faux témoin - 1995)

https://www.youtube.com/watch?v=yLGhoN_BN1A

 

.../...

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 17:53

 

"Il avait une petite douleur

Pour seule mémoire

Et peut-être quelque fantôme

Dans ses tiroirs.

.../...

Il avait une petite douleur

Pour seule mémoire

Et sans doute une sainte horreur

Des miroirs."

 

(Jacno - "La part des anges" - 1998)

Photographies : "Voyage au bout de la digue...(2)"

 

.../...

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 12:22

 

« Ainsi toujours poussés vers de nouveaux rivages

Dans la nuit éternelle emportés sans retour,

Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges

Jeter l'ancre un seul jour ? »

 

Alphonse de Lamartine - « Le lac »

 

Photographies : "Voyage au bout de la digue...(1)"
Photographies : "Voyage au bout de la digue...(1)"
Photographies : "Voyage au bout de la digue...(1)"

.../...

Partager cet article

Repost0
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 09:10

Dans la troisième "salle", des photos d'un plus grand format.

 "Chambre" devrais-je écrire...

Puisqu'on est ici dans des pièces d'habitation

qui portent encore les traces d'une occupation domestique :

tapisseries suranées, voilages nostalgiques devant les fenêtres,

cables électriques décharnés, luminaires poussiéreux...

Photographies : "Les 8èmes Rencontres Photo de Castelfranc"...(suite)

Les tirages numériques sur papier d'Alain Astruc

sont simplement punaisés sur les murs.

Des "murs d'instantanés" qui invitent à "se laisser guider",

"se laisser aller à la surprise".

Là encore, la simplicité du dispositif convient parfaitement

à l'esprit précaire du lieu...

Photographies : "Les 8èmes Rencontres Photo de Castelfranc"...(suite)

Au dessus de la porte, il y a une image pieuse,

du genre de celles que l'on ramène d'un voyage à Lourdes,

une "apparition de la vierge" que l'on oublie donc un jour,

lorsqu'on enlève les meubles, qu'on abandonne les lieux.

Alain Astruc a judicieusement diposé à côté, sans y toucher,

donc légèrement excentrée dans une forme de respect,

une photo un peu mystérieuse...

 

Photographies : "Les 8èmes Rencontres Photo de Castelfranc"...(suite)

On y devine l'envol d'une colombe.

Ou son apparition ?...

Photographies : "Les 8èmes Rencontres Photo de Castelfranc"...(suite)

Je perçois dans ses images la rêverie silencieuse et intime de l'auteur...

...

Au moment de sortir de la pièce, je retourne soudainement sur mes pas.

Je reviens voir la nuque de cette fille inconnue,

qui, lorsque mon regard l'avait caressée un instant auparavant,

avait agité, tout au fond de moi, des sentiments que je croyais assoupis.

Est-ce cette boucle brune, rebelle, sur le cou ?

Est-ce le grain de sa peau sur la naissance de l'épaule ?

"Elle" est tournée, et ne (me) regarde pas...

Mais elle ne part pas.

Elle attend...

 

Photographies : "Les 8èmes Rencontres Photo de Castelfranc"...(suite)

Dans la dernière pièce, à l'autre bout du couloir,

Laure Maugeais a mis en scène un "refuge"

pour ses propres photos.

La lumière tamisée, l'ambiance "cosy" effleurée

évoquent l'enfermement douillet de ses voyageurs immobiles

dans l'univers clos de leur caravane immobilisée sous la neige...

Photographies : "Les 8èmes Rencontres Photo de Castelfranc"...(suite)

Pour en savoir davantage sur les photographes et leur oeuvre :

Virginie Plauchut :

http://www.virginieplauchut.com/fr/portfolio-13756-0-40-echo.html

Karine Maussière :

http://www.karinemaussiere.com/

https://itunes.apple.com/fr/book/chambres-dailleurs/id508367978?mt=11

Alain Astruc :

http://alainastruc.com/

https://www.flickr.com/photos/alainastruc/sets/

Laure Maugeais :

http://www.lauremaugeais.com/index.php?/albums/en-attendant-que-la-neige-fonde/

 

Le site officiel des "Rencontres Photo" :

http://www.lesrencontrescastelfranc.sitew.com/#Accueil.A

 

.../...

 

Partager cet article

Repost0