Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 18:04

Dogs Of War

(Tryptique - 118 x 46 cm - 2017)

 

Peinture / Actualité : Dogs Of War (tryptique)   +   "Le fanatisme", expliqué par Voltaire...

"Le fanatisme"

 

Vu par François-Marie Arouet, dit Voltaire.
(Dictionnaire philosophique portatif, article « Fanatisme », 1764)

 

   « Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère. Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un enthousiaste ; celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique.

   Jean Diaz, retiré à Nuremberg, qui était fermement convaincu que le pape est l'Antéchrist de l'Apocalypse, et qu'il a le signe de la bête, n'était qu'un enthousiaste ; son frère, Barthélémy Diaz, qui partit de Rome pour aller assassiner saintement son frère, et qui le tua en effet pour l'amour de Dieu, était un des plus abominables fanatiques que la superstition ait pu former. 
 

   Il y a des fanatiques de sang-froid : ce sont les juges qui condamnent à la mort ceux qui n'ont d'autre crime que de ne pas penser comme eux ; et ces juges-là sont d'autant plus coupables, d'autant plus dignes de l'exécration du genre humain que, n'étant pas dans un accès de fureur, comme les Clément, les Châtel, les Ravaillac, les Damiens, il semble qu'ils pourraient écouter la raison.
 

   Lorsqu'une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable. J'ai vu des convulsionnaires qui, en parlant des miracles de saint Paris, s'échauffaient par degrés malgré eux : leurs yeux s'enflammaient, leurs membres tremblaient, la fureur défigurait leur visage, et ils auraient tué quiconque les eût contredits. 
 

   Il n'y a d'autre remède à cette maladie épidémique que l'esprit philosophique, qui, répandu de proche en proche, adoucit enfin les mœurs des hommes, et qui prévient les accès du mal ; [car], [dès que] ce mal fait des progrès, il faut fuir, et attendre que l'air soit purifié. Les lois et la religion ne suffisent pas contre la peste des âmes ; la religion, loin d'être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés.

   Ces misérables ont sans cesse présent à l'esprit l'exemple d'Aod, qui assassine le roi Églon ; de Judith, qui coupe la tête d'Holophème en couchant avec lui ; de Samuel, qui hache en morceaux le roi Agag. Ils ne voient pas que ces exemples, qui sont respectables dans l'antiquité, sont abominables dans le temps présent ; ils puisent leurs fureurs dans la religion même qui les condamne. 
 

   Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage ; c'est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique. Ces gens-là sont persuadés que l'esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu'ils doivent entendre.
 

  Que répondre à un homme qui vous dit qu'il aime mieux obéir à Dieu qu'aux hommes, et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ? »


 

Dog Of War (1)

Peinture / Actualité : Dogs Of War (tryptique)   +   "Le fanatisme", expliqué par Voltaire...

Dog Of War (2)

Peinture / Actualité : Dogs Of War (tryptique)   +   "Le fanatisme", expliqué par Voltaire...

Dog Of War (3)

Peinture / Actualité : Dogs Of War (tryptique)   +   "Le fanatisme", expliqué par Voltaire...

"L'enfer est vide, les démons sont ici !"

(*) William Shakespeare (La Tempête)

 

.../...

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 11:29

"Si l'on peut aujourd'hui faire art

avec n'importe quoi

et n'importe comment,
si l'indifférenciation rapproche certaines œuvres

au plus près des choses ordinaires,
si l'art ne transmet plus ni vérité

ni valeur transcendantes,

s'il n'est ni didactique

ni éthique,
s'il sombre, jusqu'à l'indécence parfois,

dans la marchandisation et la spéculation,
si, à l'encontre des utopies modernistes,

l'art n'est évidemment pas la vie,
alors,

à quoi bon défendre pour tous

un droit à la culture et à l'art,
à l'art contemporain. ?..."

"Qui a droit à l'art ?..."

Photo @lsemo

Capture d'écran avec Smartphone

(02-06-2016, 21 h 30)

"Tout simplement parce que, par delà ses dérives, ses excès, ses facilités, son hermétisme et son élitisme souvent, ses effets de mode et sa confiscation par les puissants du moment, l'art est encore l'un des rares lieux de résistance.

Lieu minuscule et vaste où, artiste ou spectateur, l'on peut - encore parfois - risquer l'expérience de s'affranchir des tyrannies contemporaines, et entrevoir d'autres mondes possibles.

Face au règne du nouveau - vide, compulsif et mercantile - de la mode et de la publicité ; face à la dictature de l'information réduite à la propagation de «mots d'ordre», de «devoir croire»; face à l'implacable efficacité des machines de pouvoir des sociétés de contrôle ; l'art oppose la force inouïe de l'inattendu, du non-reconnu, du non-reconnaissable.

De l'incontrôlable et de l'impossible.

Ce par quoi il est un point politique de résistance."

 

Texte de André Rouillé

Extrait de l'éditorial du 01-02-2013 sur paris-art.com 

http://www.paris-art.com/art-culture-France/qui-a-droit-a-l-art/rouille-andre/406.html#haut

 

.../...

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 23:26

"Rappelons-nous encore les techniques de déshumanisation

au service des causes dévoyées,

les crimes légaux accomplis au nom de Dieu.

Encore un cas, extrait du lot

des expériences religieuses d'Occident, l'Autodafé,

l'Acte de foi mis au point par la Sainte Inquisition.

 

Un témoin au XVIIe siècle, Dellon, rapporte :

 

« Le lendemain de l'exécution, on porte dans les églises les portraits de ceux que l'on a fait mourir. Leur tête seulement y est représentée au naturel, posée sur des tisons embrasés, et l'on met en bas leur nom, celui de leur père et de leur pays, la qualité du crime pour lequel il a été condamné, avec l'année, le mois et le jour de l'exécution...

Ces épouvantables représentations sont mises dans la nef

et au-dessus de la grande porte de l'église,

comme autant d'illustres trophées

consacrés à la gloire du Saint-Office."

"L'homme en meutrier..."

Photo @lsemo

Clermont Le Fort (31)

(06-03-2016, 12 h 50)

 

"Rappelons-nous, rappelons-nous,

rappelons-nous indéfiniment

qu'aucune société n'a jamais manqué d'assassins,

que les recommencements de l'homme

sont aussi la répétition du meurtre

et l'infamie de meurtriers

se présentant en serviteurs de leurs semblables."

 

Pierre Legendre

"L'homme en meutrier" dans "La fabrique de l'homme occidental"

Arte éditions et éditions 1001 nuits.

 

.../...

Partager cet article

Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 22:26

Le centre de formation et d'entrainement d'Airbus à Blagnac

(Airbus Training Center)

est un site privé (n'y ont accès que les personnels internationnaux

en formation sur le centre) et sensible (donc étroitement contrôlé).

 

Pas de visite pour les particuliers,

mais voici un petit aperçu en image

du lieu d'exposition qui est la plaque tournante à mi journée

du centre de formation, à savoir la catétéria,

un espace lumineux et convivial...

Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...
Exposition @lsemo (avril/mai 2016) à Airbus Training Center (Blagnac - 31)...

.../...

Partager cet article

Repost0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 08:19
Actualités : "Buchenwald, 11 avril 1945..."

https://www.pinterest.com/1954y/buchenwald-concentration-wwii/

 

 


"Jorge Semprun, matricule 44904, rapporte qu'en février 1945 les SS rassemblent sur le quai de la gare du camp une quinzaine d'enfants de 4 à 12 ans, qui descendent des wagons d'un transport dans lesquels le nombre de morts gelés dépasse celui des survivants, et il relate :

« Les S S avec leurs chiens se sont déployés en arc de cercle et ils ont poussé devant eux, sur la grande avenue, cette quinzaine d'enfants juifs. Je me souviens que les gosses regardaient autour d'eux, ils regardaient les SS, ils ont dû croire au début qu'on les escortait simplement vers le camp. [...]

Mais les SS ont lâché les chiens et ils se sont mis à taper à coups de matraque sur les enfants, pour les faire courir, pour faire démarrer la chasse à courre sur la grande avenue [...] et les enfants juifs, sous les coups de matraque, houspillés par les chiens sautant autour d'eux, les mordant aux jambes, les enfants se sont mis à courir. !...]

Cette meute de chiens et de SS qui courait derrière les enfants juifs eut bientôt englouti les plus faibles d'entre eux, ceux qui n'avaient que 8 ans, peut-être, ceux qui n'avaient plus la force de bouger, qui étaient renversés, piétines, matraqués par terre. [...]

Les SS ont rassemblé les chiens qui grondaient, et ils ont refait le chemin en sens inverse, tirant une balle à bout portant dans la tête de chacun des enfants tombés."

 

"Buchenwald par ses témoins"

(Histoire et dictionnaire du camp et de ses Kommandos)

Sous la direction de Dominique Orlowski

Editions Belin

 

 

 

Actualités : "Buchenwald, 11 avril 1945..."

"L'arbre de Goethe"

(Photographie clandestine de Georges Angéli, détenu à Buchenwald - juin 1944)

http://www.vrid-memorial.com/afficher/rubrique/5/deportation/article/253/Georges-Angli-un-exemple-de-rsistance-Buchenwald.html

 

 

Profitant de la débâcle provoquée par l'avancée de la IIIème armée américaine,

le camp a été libéré par l'organisation clandestine de résistance du camp,

le 11 avril 1945 en début d'après-midi :

 

"A 14h30 : l'ordre est donné par le comité militaire clandestin de lancer l'attaque.

La tour de contrôle encore gardée par des SS lourdement armés est assaillie.

Toutes les unités clandestines d'attaque du camp entrent en action.

La défense SS est vaincue.

A 15h15, le drapeau blanc flotte sur la tour."

 

A 15h40, le premier tank américain passe devant le camp,

mais ne s'arrête pas et fonce sur Weimar.

A 16h00, une Jeep américaine pénètre le camp.

Le drapeau de la liberté flotte déjà, les déportés ont fait 200 SS prisonniers

(qu'ils livreront aux Américains, sans même les avoir brutalisés,

ce qui forcera l'admiration des militaires de l'armée US)

et libéré Buchenwald.

 

21.000 prisonniers sont sauvés."

 

http://www.buchenwald-dora.fr/1lecampdebuch/historique/07liberation.htm

 

 

.../...

Partager cet article

Repost0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 19:01

La manifestation silencieuse et recueillie

à Toulouse, le samedi 10 janvier 2015,

en quelques photos...

"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...
"Toulouse est Charlie" (10 janvier 2015)...

.../...

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 23:00

Je m'adresse ici à toutes les personnes dont la tiédeur à condamner

les faits meurtriers survenus le mercredi 7 janvier 2015,

quelles que soient leurs sensibilités idéologiques,

leurs opinions politiques

ou leur appartenance religieuse,

laisse à penser qu'ils n'ont pas perçus la vraie signification

de ces actes contraires aux lois fondamentales

communes à toute l'humanité (*).

"Je suis aussi juif..."

"Je comptais attendre quelques mois pour évoquer ici la libération du camp de concentration de Buchenwald... En effet, l'anniversaire de ses 70 ans aura lieu cette année en avril, puisque le camp fut libéré, en grande partie par ses prisonniers le 11 avril 1945. L'actualité, par la concomittance de deux actions meurtrières, l'une contre la rédaction du magazine satirique "Charlie Hebdo" accusé par les assassins de 12 personnes toutes catégories confondues, de blasphèmes et d'injures contre Mahomet et l'Islam, l'autre contre les clients d'une supérette Kasher dont 4 d'entre eux ont été assassinés au simple motif qu'ils étaient juifs, m'oblige à produire ici et maintenant le témoignage qui suit..."

 

"L'arbre de Goethe" (D'après la photo de Georges Angéli - juin 1944)

"Je suis aussi juif..."

"Jorge Semprun, matricule 44904, rapporte qu'en février 1945 les SS rassemblent sur le

quai de la gare du camp une quinzaine d'enfants de 4 à 12 ans, qui descendent des wagons

d'un transport dans lesquels Ie nombre de morts gelés dépasse celui des survivants, et il

relate : « Les S S avec leurs chiens se sont déployés en arc de cercle et ils ont poussé

devant eux, sur la grande avenue, cette quinzaine d'enfants juifs. Je me souviens que les

gosses regardaient autour d'eux, ils regardaient les SS, ils ont dû croire au début qu'on les

escortait simplement vers le camp. [...] Mais les SS ont lâché les chiens et ils se sont mis à

taper à coups de matraque sur les enfants, pour les faire courir, pour faire démarrer la

chasse à courre sur la grande avenue [...] et les enfants juifs, sous les coups de matraque,

houspillés par les chiens sautant autour d'eux, les mordant aux jambes, les enfants se sont

mis à courir !...] Cette meute de chiens et de SS qui courait derrière les enfants juifs eut

bientôt englouti les plus faibles d'entre eux, ceux qui n'avaient que 8 ans, peut-être, ceux

qui n'avaient plus la force de bouger, qui étaient renversés, piétinés, matraqués par terre.

[...] Les SS ont rassemblé les chiens qui grondaient, et ils ont refait le chemin en sens

inverse, tirant une balle à bout portant dans la tête de chacun des enfants tombés."

 

Extrait de : "Buchenwald par ses témoins" (p 483)

(Histoire et dictionnaire du camp et de ses Kommandos)

Sous la direction de Dominique Orlowski

Editions Belin

 

(*) Et l'existence d'autres massaccres, d'autres injustices, d'autres misères infligées en d'autres lieux dans ce monde, n'enlève rien à l'horreur de ces assassinats et à la nécessité de les condamner, d'autant plus qu'ils prennent par la volonté d'un grand nombre de personnes sur la planète la valeur d'un symbole.

 

.../...

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 20:24

Complément d'information

 au "Projet 3 :

lantisemitismeestunechiuredel'esprit w

Projets d'affiches géantes

destinées à jouer le rôle

de préservatif

contre la cacostomie

idéologique...

 

Voir le "Projet 3" initial ici :

http://alsemo.over-blog.com/article-a-la-memoire-de-clement-meric-118325297.html

 

.../...


Partager cet article

Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 17:59

Quelques photos du 84ème Salon des Artistes Méridionaux

qui vient de se terminer...

actualit-s 4619 wactualit-s 4620 wactualit-s 4621 wactualit-s 4622 wactualit-s 4618 w

Le salon s'est tenu du 3 au 21 décembre 2014

à la Maison des Associations

(rue du Férétra, 31400, Toulouse)

 

.../...

 


Partager cet article

Repost0
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 18:08

"Salgado, le business du paradis perdu..."

Extraits de l'éditorial de André Rouillé, N°428 (06 décembre 2013) sur www.paris-art.com

"L'aspect indissociablement écologique et politique bascule ainsi dans la fiction
que notre monde recèle un autre monde en son sein, un «monde des origines», un cristal de monde en quelque sorte, qui aurait miraculeusement échappé aux vicissitudes et méfaits de la civilisation contemporaine, et qui aurait ainsi reçu de la providence ce privilège inouï de s'être maintenu dans l'harmonie originelle «des paysages, des animaux et des peuples» (Lélia Salgado). En somme l'écologie sans la politique, la nature à rebours de la société, le salut dans un mouvement régressif de l'histoire jusqu'à sa mythique origine intemporelle, celle d'un état de nature d'avant l'éclosion de la société. C'est sur cette philosophie à deux balles que repose le projet Genesis, entre les mythes du paradis perdu et du bon sauvage, les stéréotypes de la pureté des origines, et la fiction d'une rédemption possible de l'humanité par une «quête du monde des origines» où la nature ne serait que «pureté», «majesté» et «splendeur», et les hommes encore humains."

Sebastião Ribeiro Salgado 1 wSebastião Ribeiro Salgado 2 w

"Le photographe-vedette brésilien Sebastiao Salgado, qui habite Paris, occupe
actuellement, avec 245 photos de sa dernière super-production Genesis, les quatre
étages de la Maison européenne de la photographie. Le succès est énorme, la foule
se presse pour «s'abreuver à la splendeur des régions polaires, des forêts tropicales,
des savanes, des déserts torrides, des montagnes dominées par des glaciers et des
îles solitaires», comme l'indique Lélia Salgado, à la fois femme du maître, et
commissaire-scénographe de l'exposition."

 

Lire l'intégralité de l'article d"André Rouillé ici :

http://www.paris-art.com/art-culture-France/salgado-le-business-du-paradis-perdu/rouille-andre/427.html#haut 

 

.../...

Partager cet article

Repost0