Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 22:30

"Nous ne cherchons tous qu'une seule chose dans cette vie : être comblés par elle — recevoir le baiser d'une lumière sur notre cœur gris, connaître la douceur d'un amour sans déclin.

Être vivant c'est être vu, entrer dans la lumière d'un regard aimant : personne n'échappe à cette loi, pas même Dieu qui est, par principe, parce qu'il est le principe supposé de tout, hors la loi.

La Bible n'est que l'inventaire des efforts insensés de Dieu pour être entrevu de nous, ne fût-ce qu'une seconde, ne fût-ce que d'un seul homme et cet homme fût-il un bon à rien ou un gardien de chèvres abruti de solitude et de mauvais vin.


Tout y passe. Tout est bon à Dieu pour attirer notre attention sur lui, de la grande machinerie des déluges et des orages avec leur vacarme de fer-blanc, jusqu'aux gémissements à peine audibles d'un nouveau-né couché sur la paille, bercé par la respiration besogneuse d'un âne et d'un bœuf...

Paroles : "Recevoir le baiser d'une lumière sur notre coeur gris..."

C'est bien sûr cette dernière tentative qui s'avère être la bonne : on ne peut voir que là où il n'y a plus aucune ténèbre de puissance.

Le pouvoir aveugle, la gloire assombrit. Jadis les princes sortaient de leurs palais en grand arroi : carrosses, chevaux; valets, étendards, parades de toutes sortes. Le mot désarroi vient de là.

Être en désarroi c'est être privé d'escorte, avancer dans une vie dépouillée de tout revêtement de force.

Dieu sous les ornements de la foudre ou de la royauté, c'est insignifiant.

Dieu sous le sommeil d'un nouveau-né ou sous le désarroi de votre allure — c'est immense, madame, immense."

 

Christian Bobin  "L'inespérée" (1996)

 

Photo @lsemo : "Bistrot 7" (2014)

 

.../...

Partager cet article
Repost0

commentaires